Accueil Blog Comment déclarer ses revenus fonciers aux impôts en 2021 ?

Le printemps est arrivé… avec sa déclaration d’impôts annuelle ! Il ne vous reste d’ailleurs plus que quelques jours pour remplir le formulaire Cerfa n°2042 afin de déclarer tous vos revenus, fonciers ou autres. Une démarche obligatoire, pour les propriétaires, et ce, quel que soit le régime d’imposition choisi. 

Comment procéder ? Quelles sont les nouveautés ? Elodie Bertin, gestionnaire de biens immobiliers à l’agence Sadone, vous présente ce qui vous attend cette année dans l’immobilier.

 

Ce qui change en 2021 

  • Travaux de copropriété

Cette année, vous pouvez voir l’apparition d’une nouvelle case, ligne 230 bis du formulaire n°2044 et ligne 231 bis du formulaire n°2044 spécial. Elle réintègre dans le revenu imposable de l’année dernière 50 % des travaux déductibles compris dans les provisions pour charges de copropriété payées en 2019. 

La raison ? En 2019, les travaux compris dans les provisions pour charges de copropriété avaient été 100 % déduites alors qu’elles n’auraient dû l’être qu’à 50 %. Ce n’est pas une bonne nouvelle car cela fera augmenter le montant des revenus fonciers des propriétaires et donc le niveau d’imposition.

  • Abandons de loyers pour les bâtiments commerciaux

Conséquence de la crise sanitaire, il existe désormais une exonération et un crédit d’impôt pour abandon de loyer, entre le 15 avril 2020 et le 30 juin 2021. Ces loyers abandonnés ne font pas partie des recettes mais les charges liées à ces loyers peuvent être déduites normalement. 

Le crédit d’impôt se trouve à la case de la déclaration n°2042 RICI et est de 50 % – plafonné à 800 000 euros. Il est destiné aux bailleurs qui ont accepté l’abandon de loyers pour les entreprises touchées par l’interdiction d’accueil du public. Deux nouveautés plutôt positives mais qui risquent de ne pas rencontrer le succès espéré en raison des nombreuses conditions et garde-fous prévus par la loi.

 

Déclarer ses revenus fonciers : mode d’emploi

  • Revenus fonciers annuels inférieurs à 15 000 euros

Vous êtes soumis au régime micro-foncier qui donne droit à un abattement forfaitaire d’un taux de 30%. Vous êtes donc imposé sur 70 % de vos loyers. Étant donné que l’abattement prend en compte toutes vos charges, aucune autre déduction n’est possible.

Pour déclarer vos loyers : rendez-vous au cadre « Revenus » de votre déclaration en ligne et cochez la case « Micro-foncier : recettes brutes n’excédant pas 15 000 euros ». Vous inscrirez vos recettes brutes dans la case 4BE

  • Revenus fonciers annuels supérieurs à 15 000 euros

C’est le régime réel qui s’applique par défaut. C’est à vous de calculer votre revenu net foncier. Il est donc très important de conserver les justificatifs liés à des travaux afin de déduire ces dépenses des revenus. On peut d’ailleurs déduire les charges suivantes : frais de gestion et d’administration, dépenses d’entretien, de réparation et d’amélioration locatives, primes d’assurance, etc. 

Pour déclarer vos loyers, rendez-vous à la rubrique « Déclaration annexes » de votre déclaration en ligne et cochez la case « Déclaration des revenus fonciers » n°2044 ou n°2044 spéciale, selon le type de location, puis inscrivez le montant de vos recettes et de vos charges.

 

PACK SADONE GESTION LOCATIVE

 

Déclarer son BIC : marche à suivre

La location meublée fait partie du champ des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et non des revenus fonciers, à proprement parler. Vous êtes considérés soit comme un « Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) » soit comme un « Loueur en Meublé Professionnel (LMP). 

Pour déclarer vos revenus perçus, les régime micro-bic ou réel s’appliquent également, avec des avantages (abattement forfaitaire de 50 % pour le micro-bic) et des conditions similaires que ceux des revenus fonciers. Si vous louez un logement meublé, vous devrez déclarer vos loyers perçus sur le formulaire n°2042-C Pro

 

Quel régime choisir ? 

Le régime micro-foncier sera privilégié si le bailleur n’a qu’un seul appartement à charge et n’effectue pas de travaux. Ce régime simplifié est choisi par plus d’un tiers des contribuables, car il permet d’éviter de remplir une déclaration annexe et de bénéficier d’une déduction forfaitaire. 

Mais il est possible de choisir le régime réel, et ce, même si les revenus fonciers sont inférieurs à 15 000 euros (ou de 72 600 euros pour les LMNP/LMP). Dans le régime réel, toutes les charges sont déductibles. En revanche, vous vous engagez sur trois ans, quel que soit le régime choisi. Il n’est donc pas possible de changer de régime d’année en année. 

 

Délais

Les dates limites pour déclarer en ligne ses revenus diffèrent selon votre département. En Ile-de-France, il faudra les déclarer avant le mardi 8 juin 2021, 23h59, sous peine de pénalités.  

 

Confiez la gestion de votre bien immobilier à un professionnel 

Si la gestion de votre bien immobilier est synonyme de casse-tête, contactez-nous. 

A l’agence immobilière Sadone, nous vous proposons plusieurs services de gestion locative, qui seront déduits de vos impôts.

Chez Sadone, le gestionnaire de bien immobilier joue le rôle d’intermédiaire entre le locataire et le propriétaire, et intervient pendant toute la durée du bail. Il gère le bien immobilier sur le plan comptable, en préparant la déclaration de vos revenus fonciers, mais également sur les plans administratif (paiement des charges, factures), commercial (rédaction du bail, recherche de locataire, etc.), et juridique (en cas d’impayé ou de différend avec un voisin, par exemple).

CONTACTEZ-NOUS

"*" indicates required fields

*champs obligatoires

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous

Intégrez une équipe compétente et dynamique, collaborez avec des experts passionnés d’immobilier et bénéficiez du savoir-faire d’une entreprise présente depuis plus de 40 ans sur le marché immobilier de Neuilly sur Seine.

En savoir plus

nos derniers articles

Tout Non classé Art Déco Immobilier Lifestyle Sport