Accueil Blog Immobilier haut de gamme : l’Ouest parisien se porte bien

De nombreux secteurs d’activité de l’économie française ont été touchés par la crise du Covid-19 en 2020. L’immobilier de prestige a cependant résisté à ces bouleversements. Il affiche des résultats satisfaisants, et promet de beaux chiffres pour l’année 2021. Le marché de l’immobilier haut de gamme a, certes, connu des changements, mais reste très solide, dans un contexte difficile. 

Karen Portias, experte à l’agence immobilière SADONE, revient sur l’année particulière qu’a connu l’immobilier de prestige dans ces quartiers. 

 

L’immobilier de prestige : une valeur refuge…

Malgré la baisse du nombre d’acquéreurs étrangers, la pandémie a incité les Français à s’intéresser de plus près à l’immobilier de luxe.

Leur objectif ? Investir dans un secteur sûr tout en s’offrant des conditions de vie agréable. Ainsi, dans l’Ouest parisien, tant le nombre que le montant des transactions est resté stable. Et selon Les Echos, on a assisté à une hausse des ventes et des prix des biens de plus de 3 millions d’euros au cours de l’année 2020. 

 

…qui répond à des nouveaux besoins

Les chiffres dans ce secteur ne sont pas prêts de changer. Les confinements à répétition, le télétravail, les couvre-feux, et les autres mesures sanitaires ont modifié les besoins des parisiens en termes d’immobilier. Aujourd’hui, les acquéreurs sont prêts à s’excentrer afin d’investir dans un appartement avec terrasse ou une maison avec jardin. 

Aux envies de verdure s’ajoute également le besoin de confort et d’espace. Ils sont de plus en plus nombreux à rechercher un bien avec une pièce supplémentaire (pour en faire un bureau, par exemple) ou avec un salon très spacieux, pour y faire jouer les enfants. D’où la croissance de l’offre et la stabilité, voire la hausse des prix de l’immobilier haut de gamme. 

Les prix pour certains types de bien ont certes augmenté, mais il faut savoir que les biens qui affichent un prix juste se vendent très rapidement. Les acheteurs sont exigeants, et si l’appartement ou la maison ne présente pas de défaut, la vente peut se réaliser en temps éclair. En revanche, les propriétaires trop gourmands, dont la valeur du bien excède le prix du marché, ne parviennent pas à concrétiser leur vente. Seuls les biens d’exception et rares, comme les hôtels particuliers ou les villas, continuent de se vendre à des prix plus élevés, en raison de leur caractère unique.  

 

L’immobilier haut de gamme porté par le retour des expatriés

Croissance de l’offre, mais également de la demande. On aurait pu croire que la demande de biens de prestige allait baisser, puisque la clientèle étrangère, friande de l’immobilier de luxe à la parisienne, est actuellement aux abonnés absents. Ce n’est pas le cas. 

En effet, cette frange de consommateurs d’immobilier haut de gamme a été remplacée par les expatriés, qui ont décidé de rentrer de l’étranger en raison de la crise sanitaire ou du Brexit. Préparer leur retraite, être au plus près de leurs familles : autant de raisons qui poussent les expatriés à investir dans la pierre à Paris. Les professionnels du milieu tablent également sur un retour des étrangers dès 2022. Une situation inédite qui permet à l’agence Sadone d’avoir une activité soutenue dans l’Ouest parisien, ainsi qu’à Neuilly-sur-Seine, quartiers très prisés des retraités, des familles, et des amoureux de la tranquillité, pour ses grands espaces intérieurs comme extérieurs. 

 

L’immobilier de luxe soutenu par les taux de crédit faibles

L’immobilier de prestige peut également compter sur le niveau bas des taux de crédit immobilier, évalués à 1,14% par l’Observatoire Crédit Logement. Les banques disposent également de plus de marge de manoeuvre pour accorder ces crédits. Avec la durée maximum d’emprunt passée de 25 à 27 ans et un taux maximum d’endettement à 35% (au lieu de 33%), le marché de l’immobilier réunit toutes les conditions pour rester dynamique. 

Malgré la hausse des prix, l’immobilier de prestige demeure un secteur qui inspire confiance et rassure les acheteurs parisiens. Pour 2021, les prévisions sont plutôt optimistes. Le maintien des volumes des transactions de la fin de l’année 2020 laisse envisager une année solide à venir, pour l’immobilier de luxe. 

Dans le secteur, l’offre se diversifie et propose des biens plus rares que dans le passé, que l’on trouve principalement dans l’Ouest parisien. La demande se diversifie, elle aussi, avec une nouvelle base solide d’acquéreurs, de retour de Chine ou du Royaume-Uni. 

Acquérir une propriété dans l’Ouest de Paris sera toujours un bon investissement, même en temps de crise. Dans cette période incertaine sur le plan économique, l’investissement dans la pierre reste une valeur sûre et sans risque.

CONTACTEZ-NOUS

"*" indicates required fields

*champs obligatoires

Rejoignez-nous

Rejoignez-nous

Intégrez une équipe compétente et dynamique, collaborez avec des experts passionnés d’immobilier et bénéficiez du savoir-faire d’une entreprise présente depuis plus de 40 ans sur le marché immobilier de Neuilly sur Seine.

En savoir plus

nos derniers articles

Tout Non classé Art Déco Immobilier Lifestyle Sport