Le financement du troisième âge par le viager.

Financement du troisième âge par le viager

 

D’après l’INSEE, en 2050, la population française métropolitaine atteindra le seuil de 70 millions (9,3 millions de plus par rapport à 2005). De même, une personne sur trois sera âgée de 60 ans et plus à cette date. Aujourd’hui, pour information, une personne sur 5 est âgée de plus de 65 ans.

Ces données indiquent que notre durée de vie tend à augmenter d’année en année. Ainsi, cela incite à repenser et à nous interroger sur le financement du troisième âge. Que ce soit pour les principaux concernés qui ont encore l’énergie de réaliser de grands projets ou les contribuables qui payent les retraites : il devient urgent de réfléchir à une nouvelle méthode permettant aux personnes âgées de continuer à vivre pleinement leur retraite.

Et si le viager était une solution ? Focus sur cette transaction immobilière encore méconnue.

 

 

Le viager : qu’est-ce que c’est ?

 

De par sa nature (un pari sur l’avenir), le viager a encore une connotation un peu négative en France. Pourtant, les ventes en viager augmentent de plus en plus. En effet, ce système commence peu à peu à intéresser aussi bien des vendeurs cherchant un meilleur confort pour leur retraite, des acheteurs à la recherche d’une bonne affaire immobilière, mais aussi des fonds d’investissement et des acteurs institutionnels.

Concernant le contrat de viager, sachez qu’il en existe deux types :

  • Le viager libredans lequel l’acheteur possède tout de suite le logement ;
  • Le viager occupé dans lequel l’acheteur sera propriétaire du logement seulement à la mort du ou des occupants.

Dans tous les cas, une vente en viager est composée de plusieurs choses :

  • le bouquet: une somme payée durant la signature du contrat ;
  • la rente: ce que l’acheteur paye tous les mois au vendeur. Elle correspond au montant de la somme restante, après le paiement du bouquet.

 

 

Comment une personne à la retraite peut-elle améliorer sa retraite grâce au viager ?

 

Pour une personne âgée qui possède du patrimoine, mais une faible retraite, le viager peut être une solution intéressante. En effet, en choisissant de céder son bien en viager, le vendeur peut décider d’y rester toute sa vie tout en touchant des rentes supplémentaires payées par l’acheteur. De plus, si l’acheteur a du mal à payer, il existe une clause dans le contrat qui prévoit, dans ce cas, la résolution automatique de la vente. De même, d’après l’article 1975 du Code civil, si le vendeur décède dans les 20 jours après la conclusion du contrat, le bien mis en vente en viager réintègre la succession.

À noter : si la vente est réalisée alors que l’acheteur avait eu connaissance d’un caractère non aléatoire liée à la personne vendeuse (maladie grave, par exemple), la vente peut aussi être annulée.

Sans oublier que l’acheteur se doit de prendre à sa charge le paiement de la taxe foncière et de tous les travaux liés au logement, durant la durée du viager.

Ainsi, pour un vendeur, le viager ne comporte que des avantages si vous possédez un patrimoine immobilier de valeur, mais une petite retraite.

 

 

Et du côté de l’acheteur en viager ?

 

Sur le papier, la vente en viager dispose de nombreux points forts pour les vendeurs. Mais qu’en est-il des acheteurs ?

L’achat en viager possède, lui aussi, plusieurs avantages :

  • Vous ne passez pas par la banque pour emprunter une forte somme d’argent et évitez, par ce biais, les intérêts induits par ce prêt. En d’autres termes, cela signifie que vous pouvez considérer que c’est le vendeur qui vous prête de l’argent. C’est donc lui que vous remboursez au fur et à mesure, mais sans être obligé de payer des intérêts qui peuvent représenter une forte somme d’argent au bout du compte ;
  • Le seul montant que vous devez payer immédiatement concerne le bouquet (équivalent à 20 % ou 30 % de la valeur du bien).
  • Si vous optez pour un viager occupé, vous obtenez un abattement d’occupation, donc une réduction sur le prix de vente du bien (parfois, cela peut représenter jusqu’à 40 % de sa valeur).
  • Vous payez les rentes en fonction de l’espérance de vie statistique du vendeur. Cela peut donc vous permettre d’acquérir un bien immobilier à un prix intéressant.
  • Dans le cas d’un logement occupé, la valeur du bien subira une décote correspondant au montant du loyer qui serait perçu en cas de location.

De ce fait, vous comprenez que, pour vous acheteur, le viager est un véritable investissement sur l’avenir. Il peut donc être une bonne solution si vous ne souhaitez pas acheter un logement pour y habiter immédiatement et si vous ne souhaitez pas passer par une banque pour vous constituer, vous aussi, votre patrimoine.

 

Alors que le viager était, il y’a quelques années, un sujet encore tabou, le marché tend de plus en plus à s’ouvrir. Si vous êtes intéressé, vous aussi, par la vente ou l’achat en viager, n’hésitez pas à nous contacter. Nous vous accompagnons dans votre projet immobilier afin de vous aider à profiter de votre bien en toute sérénité.

De plus, nous vous invitons aussi à nous consulter pour établir une estimation précise de votre bien. En tant que professionnel et expert du secteur immobilier depuis plus de 30 ans, nous avons les connaissances requises pour répondre précisément à vos besoins. Faites confiance à nos équipes pour vous fournir une prestation et un suivi de qualité pour la vente ou l’achat de votre logement en viager.